♥ Harvard University ♥

Avez vous l'étoffe d'un étudiant ? ^___^
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ann-Britt Standberg

Aller en bas 
AuteurMessage
Ann-Britt Standberg
Nouveau à Harvard ^^
avatar

Nombre de messages : 7
Age : 24
Date d'inscription : 14/11/2007

MessageSujet: Ann-Britt Standberg   Ven 16 Nov - 20:30

Votre personnage

Nom et prénom de votre personnage : Ann-Britt Liesel Standberg
Âge [ minimum 19 ans ] : 22 ans
Catégorie :
Richesse :
Caractère [ 10 lignes minimum ] :
Etrange. Mystérieuse. C'est le moins que l'on puisse dire et ce que l'on ne peut négliger. Certaines personnes la qualifient de "timide" car elle est souvent seule, mais si souvent elle est seule, c'est parce que les gens ne veulent pas l'approcher, elle leur fait peur : ses expressions, son langage quelque fois, son aspect spectral, le fait que l'on a l'impression qu'elle est autre part, tout cela fait peur aux personnes, l'Inconnu fait peur. Elle est différente et les gens n'osent pas conaître le différent, préférant rester avec des gens "normaux".
Certes, elle a des expressions bizarres, que l'on ne connaît pas, certes, elle parle parfois par "énigme", mais il suffit d'essayer de comprendre et tout ira bien.
Elle semble souvent "absente", perdue dans ses pensées, dans un autre monde, le regard vague, comme si une part d'elle-même n'était pas là, mais elle écoute, ne vous fiez pas à son apparence.
Elle n'accorde pas sa confiance facilement et elle ne l'accordera jamais entièrement, étant méfiante de nature.
Elle peut parfois être ironique ou au contraire rester stoïque. Elle a un grand sang-froid et se maîtrise facilement.
Méfiante mais sociable. En effet, elle est plus méfiante dans le sens "je n'accorde pas ma confiance" "je ne te croirais pas si tu me racontes une histoire ridicule/idiote/"loufoque" sans preuve valable" que dans le sens "je n'approche personne, les gens me font peur, ils sont bizarres" bien qu'elle a un peu ce côté-ci mais c'est sûrement dû à une overdose de romans policiers. ^^ Elle ne va pas non plus facilement vers les gens mais elle va quand même parler aux gens sans trop de difficultées.
Elle est, comme je le disais plus haut, assez froide et distante, surtout lorsqu'elle ne connaît pas les personnes, surtout, oui, car il lui arrive de le rester même avec des proches. Elle est assez sadique également, cela dépend de son humeur.
Ann-Britt n'est pas naïve du tout et sait analyser une chose vraie d'une chose fausse, vous ne lui mentirez pas facilement mais elle ne vous torturera pas non plus pour savoir la vérité, sauf si elle veut la savoir.
Elle ne se laisse pas faire et se défend bien.
La jeune métisse peut être ironique parfois, voir même souvent.
Elle semble insensible à toute chose et c'est peut-être parce qu'elle l'est. Sa voix est "indifférente", quelque peu glaciale.
L'unique sens de l'humour qu'elle possède est l'ironie, les seuls sourires qu'elle a sont ceux d'une "victoire", du contentement du fait qu'elle a réussi à destabiliser quelqu'un, qu'elle a surpris une personne de par ses gestes ou paroles, pour faire plus simple, elle ne sourira pas de joie. D'ailleurs, elle paraît ne pas connaître la joie, ou plutôt ne pas être joyeuse, juste froide, ironique, méchante par moments même, destabilisante.
Et elle est folle. Vivre avec des fous l'a rendue folle également.
Apparence physique [ 5 lignes minimum ] :
Ann-Britt possède des cheveux noirs, noirs de jais, comme si l'on avait versé de l'encre noire de Chine dessus, qui descendent en une cascade de vagues jusqu'à la taille, ils ne sont ni raides, ni frisés, ni bouclés, mais ondulés. Ils semblent lisses, toujours, très même, ils paraissent si lisses que l'on a l'impression que l'on pourrait glisser facilement sur eux, aussi facilement que lorsqu'une bille roule le long d'une table sans obstacles.
Ses cheveux sont soyeux, plats, ils ont un peu de volume mais juste un peu, cependant, ils ne sont pas clairsemés, ils sont quelque peu épais, mais pas excessivement non plus.
Jamais elle ne les attache, ils sont en permanence détaches.
Elle n'a fait aucune teinture à ses cheveux et ne compte nullement en faire.
Elle a des yeux noirs, pas des yeux marrons foncés, non des yeux noirs corbeaux, ainsi que des cils et sourcils de même teinte. Ils semblent veules, ternes, son regard est la plupart du temps dans le vague, au loin, absent, comme si elle pense à autre chose. Ses yeux sont en forme d'amande, petits et fins. Ses cils sont assez longs mais pas énormément, d'une taille moyenne, vais-je vous dire. Il lui arrive de les maquiller avec du crayon noir ou du fard-à-paupière noir ou d'un bleu très foncé ou encore en amarante. Son regard est extrêmement froid, si froid que parfois, il lui sufit de vous regarder pour que vous ayez l'impression d'être trasnpercé de morceaux pointus de glace, dans tout le corps, et les yeux...
Son visage est blafard, terne, pâle, comme si le sang ne circulait pas sous la peau. Toute sa peau est ainsi d'ailleurs, plus pâle et elle en serait transparente, contrastant avec ses cheveux sombres et ses yeux noirs.
Son nez est fin, quelque peu grec, délicat. Sa bouche est fine, effilée, plus sèche qu'autre chose, d'une couleur semblabe à du mauve, du mauve foncé, voir du violet sombre ou encore noires... Etrange couleur, je vous l'accorde. Son front est plutôt ordinaire, sans caractéristique particulière. Son menton est arrondi, quoique que l'on pourrait trouver qu'il est légèrement pointu.
Elle est fine et est d'une taille moyenne : un mètre soixante-cinq pour quarante-six kilos.
Ses mains sont très souples et un poignard ou toute autre arme blanche de ce style s'y glissera parfaitement, car, dès son plus jeune âge, elle a appris les arts martiaux.
Elle a une silhouette élancée et harmonieuse, svelte. Elle est souple et agile, dû à plus de dix ans de patinage artistique et à dix ans et quelques années d'arts martiaux.
Ann-Britt est furtive et discrète,tout du moins son allure l'est, ses pas ne font presque pas de bruits.
Il arrive que lorsque vous la regardez, vous ayez l'impression qu'elle possède tout, dont vous, qu'elle lit en vous, qu'elle domine ceux/ce qu'elle regarde.
Elle n'a pas vraiment de style et mettra aussi bien une longue robe qu'un jean et un pull mais, vous ne la verrez jamais en jupe ou en short, ah, ça, non ! Autant vous pouvez la voir marcher pied nus dehors, autant jamais vous ne l'apercevrez en jupe -qu'elle soit longue ou courte- ou en short.
Il lui arrive de s'habiller plutôt "classiquement" mais rien de véritablement classique.
[center]


Dernière édition par le Sam 1 Déc - 16:30, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christopher Wolf
Historien sadique.. Niark Niark ^^
avatar

Nombre de messages : 8
Age : 30
Date d'inscription : 23/10/2007

MessageSujet: Re: Ann-Britt Standberg   Sam 17 Nov - 20:13

Très jolie fiche pour l'instant,j'attends la fin avec impatience pour valider biensûr!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Océane Kurtwood
Directrice de Harvard
avatar

Nombre de messages : 55
Age : 31
Catégorie : Aucune puisque je suis la présidente xD
Richesse : $$$$$
Date d'inscription : 21/10/2007

Votre vie
Mon entourage:

MessageSujet: Re: Ann-Britt Standberg   Dim 18 Nov - 7:16

Ma Bannière attire des gens , bon signe , hein mon loulou X.x ?

Joli fiche , au moins tu n'excèdes pas dans les détails qui deviennent un peu lassant parfois ^^

Excellente continuation !

_________________
♥ Attention /!\ Je mord ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ann-Britt Standberg
Nouveau à Harvard ^^
avatar

Nombre de messages : 7
Age : 24
Date d'inscription : 14/11/2007

MessageSujet: Re: Ann-Britt Standberg   Sam 1 Déc - 16:19

[ça dépassait ^^']

Histoire [ 10 lignes minimum ] :[/center]
Un manoir en haut d'une haute plaine. Vous ne trouverez pas d'habitations ni magasins ni circulation, rien, avant d'aller à plus de trois kilomètres à la ronde de la sombre bâtisse. Une forêt mystérieuse borde le manoir, et elle fait partie du domaine du manoir. Le manoir, d'ailleurs, est fait de pierres grises et noires, trois tourelles s'élèvent après cinq hauts étages. En dessous du rez-de-chaussée, les anciennes catacombes. Ce manoir n'est tout autre que le Manoir des Standbergs, habitation dite "hantée" car personne ne semble y vivre, mais, les apparences sont trompeuses...
Il y a six personnes habitant le manoir, dans quelques secondes, il y en aura sept : monsieur Evert Standberg et sa femme, Astrid, le fils de monsieur Evert, Martin(âgé de 34 ans et plutôt petit)et sa femme, Lena(âgée de 32 ans, d'une taille plus petite que celle de son mari)ainsi que de leur fils, Henrik(3 ans à cette époque)et de Linda Standberg, fille de monsieur Evert, âgée de 36 ans.
Les quelques secondes sont à présent passées : un septième membre vient habiter le manoir et complèter la famille Standberg. Ann-Britt Liesel Standberg.
*********************************************
Ann-Britt avait onze ans, à présent. Onze de vie dans le manoir. Six ans d'escapade en forêt. Deux ans d'écoute des bruits étranges. Et onze ans d'enfer.
Elle recevait des cours de par sa tante. Une femme qui pourissait la vie de sa belle-soeur. Mais elle n'était pas à la première place, le meilleur, c'était son mari. Autrement dit, le frère de Linda. En dessous Martin et Lena, arrivait Astrid, monsieur Evert et Henrik. Pour Ann-Britt, le classement était le même. Mais ils l'embêtaient moins.
************************************
Aucun bruit ne se faisait entendre dans le manoir -sauf le craquement des planches sous ses pieds. Elle avançait, chandelle à la main. L'électricité avait été coupée subitement -et mystérieusement- et elle était seule au manoir. Tout à coup, un craquement au-dessus d'elle se fit entendre. Elle se retourna furtivement. La chandelle s'éteignit. Mais elle avait eu le temps de voir le visage d'une femme. Petite.
-L'enfer ne fait que commencer, Ann-Britt.
Ce fut là la première menace d'une longue série.
***********************************************
Les menaces. Elles continuèrent. Mais à côté de ce qui attendait la mère et sa fille, elles n'étaient rien. Rien du tout. Elles se firent battre. Devinrent esclaves. Puis, vint le jour où monsieur Evert et sa femme trouvèrent la mort. La situation empira.
******************************************
Elle poussa la lourde porte d'entrée. Personne. Elle monta à l'étage. Ouvrit la porte de la chambre de sa mère, comme à son habitude. Elle poussa un cri strident. Allongée sur le sol, sa mère gisait, un poignard dans le coeur. Une lettre était à côté d'elle : "Adieu. Tiens bon, ma fille." . Sa vie changea. Radicalement.
***************************************
Ann-Britt venait de terminer sa journée de cours. Elle entra au manoir. Et l'horreur se renouvela. Un corps. Puis un autre sur les escaliers. Tous deux baignaient dans leur sang. L'un avait encore l'arme du crime dans le coeur : un ciseau. Elle s'approche de celle qui avait été son horrible tante. Elle s'apprêtait à retirer le ciseau lorsque Henrik arriva. La vision d'Ann-Britt avec la main sur le ciseau fut significatif pour lui : elle avait tué ses parents. Il n'y avait pas de doute. La jeune fille avait alors 14 ans.
*******************************
La vie devenait pesante. Un jour, un camion se gara devant la maison. Henrik était à la fenêtre. Ils ne s'adressaient que rarement la parole. Elle alla vers lui.
-Qui sont-ils Henrik ? Qui sont-ils ?
-Adieu, Ann-Britt. Adieu.
Il partit dans sa chambre. La cloche sonna. Elle alla ouvrir.
-Ann-Britt Standberg ?
-O... Oui ?
-Venez avec nous.
Elle ne put dire quoique ce soit. Elle fut emmenée. A quatorze ans. Direction l'asile. Mais elle n'était pas folle, non, elle n'était pas folle ! Alors... Pourquoi ?
**************************************
Tic-tac. Tic-tac. Bientôt, tu pourras, Ann-Britt. Tic-tac. Elle se leva. L'infirmière était passée. Le malade avait jeté ses médicaments. Elle alla les prendre. Elle ramassait toujours les médicaments des malades. Et les prenait ensuite. Parce qu'elle voulait en finir. Elle devenait folle.
**************************************
Les sirènes des ambulances lui parvinrent à peine aux oreilles. Le fait qu'on la portait lui était presque inconnu. Les portes se refermèrent. Se rouvrirent. On la posa sur un lit. Elle ne le savait pas. Elle ouvrit les yeux. Où était-elle ? Une porte s'ouvrit. Une femme en blouse blanche et un homme apparurent.
-Vite, elle s'est réveillée, prévenez ses proches, allez, vite !
Le médecin se tourna vers elle.
-Bonjour, mademoiselle. Vous souvenez-vous de votre prénom ?
Son prénom ? Bien sûr, elle s'en souvenait ! Elle s'appelait Ann-Britt. Pourquoi cete question ? Elle regarda autour d'elle : elle était à l'hôpital.
-A... Ann-Britt... Pourquoi ?
Henril entra. La mine peut réjouie. L'infirmière et le médecin se retirèrent. Laissant les cousins entre eux, pour se retrouver, pensaient-ils sûrement.
-Pourquoi ? Pourquoi tu es encore vivante ? On m'avait dit qu tu allais sûrement mourir ! Deux ans que je l'espère ! Deux ans ! Alors, pourquoi ?
-D... Deux ans ?
-Oui, deux ans ! Deux ans que tu es dans le coma ! Deux ans que je prie chaque jour ta mort !
Il partit en claquant la porte.
***************************************
Elle était de retour au manoir, avec Henrik. Plus que jamais, il y avait une tension entre eux. Ou plutôt, lui.
La nuit, elle avait peur : il n'y avait aucun bruit. Elle avait vécu six ans en asile et deux ans à l'hôpital. Elle était habituée aux bruits, elle. Mais là nuit, rien. Rien que le silence.
******************************************
-Pars, Ann-Britt, pars de cette maison !
Henrik devenait chaque jour plus agressif avec elle. La peur, sûrement. Oui, elle allait partir. D'accord, Henrik, d'accord. Je pars.
Deux jours plus tard, elle avait décidé d'aller à Harvard University.
Quelques temps plus tard, elle y était.
Votre arrivée à Harvard [ Décrivez comment vous êtes arrivés ici , 5 lignes minimum ] :
Ann-Britt posa ses bagages sur le sol du hall. Le son résonna dans tout le hall. Elle était seule. Seule comme jamais. Elle n'avait pas prévenu Henrik de son départ mais celui-ci pourrait trouver une lettre lui expliquant où elle était passée. Adieu, Henrik. Ta peur s'est envolée. Je me suis envolée.
Elle s'appuya contre le mur puis glissa le long de ce dernier, jusqu'à s'asseoir. Elle prit un livre et le feuilleta, pour le ranger. Le son d'un oiseau lui parvint. Cui-cui, cui-cui, cui-cui. Vole petit oiseau. Vole et sois libre. Elle ne savait pas dans quel état d'esprit elle était. Mais elle était partagée entre un sentiment de sollitude et un sentiment de peur. Au secour, maman, viens m'aider. Viens, maman, viens. Mais elle ne viendra pas. Parce qu'elle est morte, Ann-Britt. Elle est morte. Elle voyait encore sa mère, gisant sur le sol. Puis sa tante et son oncle. Et Henrik... Henrik. Elle observa le hall. Il était grand. Large. Tout résonnait. Et il était vide, surtout. Trop vide. Des pas se firent entendre. Au loin. Ou près, elle ne savait pas. Et ne pouvait le savoir, de toute façon. Elle prit sa plume dans les mains. Sa plume à elle. Elle n'allait plus être seule si la personne venait vers elle. Elle avait peur, quand elle était seule. Surtout la nuit. Cui-cui, cui-cui, cui-cui. Vole oiseau, vole. Comme je l'ai fait. Parce qu'Henrik le voulait. Tac-tac. Tac-tac. Les pas. Elle se leva lorsqu'ils s'éteignirent. Elle avança dans le hall. Blanc. Immaculé. Retour en arrière, Ann-Britt. Elle avait l'impression d'être à l'asile. Mais seule. Comme si tous étaient morts. Comme si elle les avait tué. Non, tu n'es pas une meurtrière, Ann-Britt. Ce n'était pas toi. Personne ne saura qui c'est. Car jamais la police ne viendra au manoir, Ann-Britt. Jamais. Elle aperçut la silhouette de la personne.
Votre niveau RP :
En dehors de votre personnage
Votre âge :
Où avez-vous connu Harvard University ? Sur un forum dans "galerie des membres", j'ai vu le design de ce forum, dont la bannière portant le nom, j'ai cherché le forum, je l'ai trouvé, l'histoire me plaisant, je me suis inscrite. ^^
Vous connaissez quelqu'un d'ici ? Non...
Quel est le nom de votre célébrité sur l'avatar ? Kinga Rajzak
Votre présence sur 10 : (10 ? O_o)Environ quatre fois par semaine...
Les mots de passe : soleil, babiole et organe
Voilàààà, fini ! =D(j'ai raccourci les détails de l'histoire parce que moi flemmarde ^^']
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ann-Britt Standberg   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ann-Britt Standberg
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (f) britt robertson -> ex petite-amie
» Allez viens, j'temmène au vent [pv Britt']
» Dear Diary ... ? Lyleïa
» Isabelle H. Wolfe
» (f) BRITT ROBERTSON - LIBRE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♥ Harvard University ♥ :: ● Accueil & Règlements ● :: ♣ Fiche de Présentation :: ♥ Fiches des élèves-
Sauter vers: